On croit que la Scutellaire a été introduite dans la médecine traditionnelle américaine vers la fin du 18e siècle alors qu’on s’en servait pour traiter l’hydrophobie.

On l’a utilisée plus tard de façon interne pour traiter les états nerveux comme la tension, l’excitabilité, l’agitation, les tics nerveux et l’insomnie.

Elle a aussi été utilisée dans le traitement de l’épilepsie, de l’hyperactivité, des convulsions, des tremblements, des morsures de serpents et des piqûres d’insectes.

La Scutellaire a aussi servi à traiter les problèmes féminins, incluant la tension prémenstruelle et les menstruations tardives.

On lui attribua le nom de Mad-Dog (chien fou) parce qu’on s’en servait pour traiter les morsures de chien. Elle a été utilisée dans le traitement de délire alcoolique.

Noms familiers: Scutellaire, mad dog, mad dog-weed, scutellaire à feuille d’Épilobe, skullcap, scutellaire bleue, scutellaire latériflore.
Partie utilisée: Plante séchée.

Contre-indications

Éviter la consommation de Scutellaire en cas de problèmes cardiaques.

Effets secondaires

Éviter la consommation excessive.

Utilisation

10 à 40 gouttes trois à quatre fois par jour, ou au besoin pour favoriser le sommeil.

Références: The Lawrence Review of Natural Products, Facts and Comparisons, St-Louis MO, 1996.
TALALAJ, S. & Dr A.S., CZECHOWICZ, Herbal remedies harmful and beneficial effects, Hill of Content, Melbourne, 1989.
HOWARD, Dr. A. B., Herbal Extracts, Première Édition, The Blue Goose Press, Michigan, 1983.

Format

120ml