On dit de la Rue qu’elle renforce les muscles des yeux et qu’elle améliore la vue. Au Nouveau Mexique, la Rue a traditionnellement été employée pour traiter les douleurs et tensions musculaires, l’étourdissement, les maux de tête, les serrements d’estomac et pour les problèmes de l’oreille interne.

Elle a également été utilisée lors d’hypertrophie glandulaire, d’entorses, de tendons douloureux, d’épicondylite, d’articulations endommagées et de syndrome du canal carpien. De façon externe, la Rue a servi dans les cas de rhumatisme, de goutte et de sciatique.

On dit qu’elle agit efficacement contre la coqueluche et le croup (respiration rauque).

Noms familiers: Rue, rue officinale, rue des jardins, herbe de grâce.
Parties utilisées: Sommités fleuries.
Usages historiques: La Rue a été utilisée depuis des centaines d’années comme chasse-moustiques et en médecine traditionnelle comme antispasmodique, sédatif et pour stimuler le flux menstruel.

Contre-indications

Contre-indiquée durant la grossesse et en cas de saignement utérin, de menstruation douloureuse et excessive, d’hyperacidité gastrique et de basse pression sanguine.

Effets secondaires

Éviter la consommation excessive.

Utilisation

5 à 20 gouttes mélangées avec de l’eau ou du jus avant les repas. Pour renforcer les yeux, 10 à 40 gouttes chaque jour. En cas d’épilepsie, 40 gouttes mélangées avec de l’eau ou du jus avant les repas. Pour la coqueluche chez les enfants, 1 à 5 gouttes mélangées à de l’eau ou du jus à chaque heure éveillée. De façon externe, appliquer au besoin.

Références: TALALAJ, S. & Dr A.S., CZECHOWICZ, Herbal remedies harmful and beneficial effects, Hill of Content, Melbourne, 1989.
HOWARD, Dr. A. B., Herbal Extracts Supplement, Première Édition, The Blue Goose Press, Michigan, 1985.
VOLÁK, Jan & Ji?í STODOLA, Plantes Médicinales, Gründ, Paris, 1984.
The Lawrence Review of Natural Products, Facts and Comparisons, St-Louis MO, 1996.

Format

120ml